Icon hamburger

CV : 5 règles à oublier

IT : les bonnes résolutions de la recherche d'emploi en 2017

Votre CV doit faire plus que donner des informations purement factuelles sur vos compétences, votre formation et vos expériences. Si vous voulez attirer l’attention des employeurs potentiels, vous devez montrer de la personnalité – et parfois, cela veut dire contourner les règles.

Règle n°1 à oublier : rester formel
Le problème des CV formels, c’est qu’ils manquent tellement de personnalité qu’ils sont ennuyeux. Pire, des mots banals comme “dynamique” ou “motivé” sont des clichés qui vous font ressembler à tout le monde. Certains CV ont l’air d’avoir été rédigés par un robot, avec les bons mots-clés, aucun pronom et seulement des hobbies qui sont pertinents par rapport à l’offre.
Le recruteur veut savoir que vous êtes capable d’occuper le poste, mais il veut aussi savoir si vous pourrez vous intégrer à l’équipe et à la culture d’entreprise. Pour vous démarquer, montrez de la personnalité. Pensez à votre histoire personnelle et à la façon de communiquer sur vos choix, ce que vous aimez dans le travail et ce que vous apportez au bureau, à part vos réussites professionnelles.
N’ayez pas peur de contourner les règles qui disent qu’on ne peut pas utiliser le pronom “je” dans le CV ni d’écrire des phrases complètes. Donnez-lui une voix humaine, pas celle d’un robot.

Règle n°2 à oublier : opter pour le chronologique
Si vous avez besoin d’un changement dans votre carrière, un CV chronologique n’est sans doute pas le meilleur format. Cela mettrait l’accent sur le fait que votre dernier job était très différent de celui auquel vous postulez. Au lieu de cela, préférez un CV fonctionnel avec une partie “Compétences et expériences pertinentes” en première page rassemblant tout ce que vous avez déjà fait qui prouve que vous collez au poste.
Vous pouvez mettre votre historique de carrière en seconde page, avec les postes précédemment occupés et les dates correspondantes, mais avec un peu de chance, vous aurez déjà convaincu le recruteur en première page.

Règle n°3 à oublier : ne mettre que du texte
On dit aux candidats que le CV doit être classique et pratique, mais parfois, une initiative visuelle vous aidera à vous faire remarquer. Si vous cherchez un poste créatif, votre façon de présenter votre CV sera un indicateur important de votre créativité. Soyez inventif en matière de design, graphismes, couleurs… Optez pour le format PDF pour conserver la mise en page.

Règle n°4 à oublier : éviter l’originalité
Malgré un petit engouement pour les CV vidéo et les formats de type sites web populaires, les choses n’ont pas vraiment décollé ces dernières années et le modèle de CV est resté assez classique. Toutefois, certaines initiatives parviennent à retenir l’attention des recruteurs, comme le CV-BD ou celui envoyé avec café et croissant. Si certains secteurs imposent de rester formel, d’autres, comme le marketing et les relations presse, donnent l’occasion de s’amuser un peu. Cherchez un moyen d’attirer l’attention mais assurez-vous que l’entreprise et le poste s’y prêtent. Par exemple, emballer une barre chocolatée avec votre CV serait parfait pour postuler au service com’ d’une chocolaterie. Mais envoyez un CV classique avec.

Règle n°5 à oublier : être impersonnel
Le recrutement digital est désormais si répandu que l’envoi d’un CV par la poste ou même par e-mail semble dépassé. Toutefois, vérifier si vous pouvez prendre contact de manière personnelle avec le recruteur avant de lui donner votre CV peut valoir le coup. C’est l’occasion de vous vendre en personne. Vous pourrez peut-être même apprendre des détails sur le poste qui ne figuraient pas dans le descriptif.
Même si vous ne pouvez pas parler directement au recruteur, faites des recherches. Suivez-le sur les réseaux sociaux : à quels groupes et discussions participe-t-il sur LinkedIn et Viadeo, a-t-il un blog professionnel, a-t-il pris la parole à un événement récemment ? Ce type de renseignement peut vous aider à mieux cibler votre CV et votre lettre de motivation.