Icon hamburger

Vous détestez votre job mais ne pouvez pas démissionner ? 6 façons de rester motivé

Vous détestez votre job mais ne pouvez pas démissionner ? 6 façons de rester motivé

Vous ne pouvez pas démissionner pour éviter de faire une tâche sur votre CV ? Ou peut-être êtes-vous dans la même entreprise depuis des années et craignez-vous qu’un changement ne soit synonyme avec baisse de salaire ? Si vous avez envie de quitter votre poste mais que vous ne le pouvez pas, du moins pas pour le moment, voilà 6 façons de rester motivé et de prendre votre mal en patience.

1. Concentrez-vous sur le positif
Vous ne pouvez peut-être pas changer de poste ou de circonstances, mais vous pouvez changer votre état d’esprit. Au lieu de vous concentrer sur le négatif, identifiez les aspects du poste qui vous plaisent. Il y a de grandes chances pour que vous soyez bon dans les tâches que vous appréciez. En accomplir plus boostera votre confiance et vous aidera à rester positif. Parlez-en à votre patron (sauf si c’est à cause de lui que vous détestez votre emploi !) et voyez s’il y a une possibilité de travailler sur d’autres projets ou d’endosser plus ou moins de responsabilités selon ce qui vous déplait. La plupart des managers veulent garder leurs bons éléments et sont ouverts à l’idée d’alléger les charges de travail ou changer légèrement de trajectoire.

2. Modifiez votre rôle
Il n’y a rien que vous n’appréciez dans votre poste ? Réfléchissez à ce que vous aimez faire, même si cela ne fait pas partie de vos attributions. Vous pouvez proposer de former les nouvelles recrues, rédiger du contenu pour les pages de l’entreprise sur les réseaux sociaux, ou organiser un événement. Vous pouvez aussi monter un dossier expliquant en quoi il serait bénéfique que vous passiez du temps au sein d’un autre service ou auprès d’un client ou fournisseur, pour renforcer les liens ou améliorer des processus. Le changement pourrait vous faire du bien.

3. Développez de nouvelles compétences
Quand vous avez l’impression de stagner, développez vos compétences. Cherchez des stages, un mentor ou un coach, ou suivez des cours. Apprendre de nouvelles choses améliorera votre employabilité et vous remontera le moral. Renseignez-vous pour savoir si votre employeur peut financer la formation ou si vous avez droit au CPF. Participez à des forums professionnels et assistez à des conférences. En plus de mettre à jour vos connaissances, cette initiative vous permettra de rencontrer de nouvelles personnes qui sont passionnées par leur travail, une véritable bouffée d’air frais.

4. Envisagez de faire du bénévolat
Occuper un poste que vous détestez peut entamer votre confiance en vous. Le bénévolat est une façon de vous rappeler que le travail peut être intéressant. Certains employeurs sponsorisent des associations et soutiennent des projets de charité, vous pourriez vous pencher là-dessus, ou trouver quelque chose de votre côté.
Impliquez-vous dans quelque chose que vous aimez vraiment et qui soit important à vos yeux. Une bonne expérience professionnelle – même bénévole ! – peut faire des miracles pour votre confiance en vous et avoir un impact positif sur votre façon de considérer votre emploi actuel.

5. Entourez-vous de personnes positives
Les collègues avec lesquels vous passez du temps sont-ils encourageant, ou de vrais râleurs ? Passer du temps avec des gens qui se plaignent en permanence vous tirera vers le bas. Pour votre bien, entourez-vous de personnes positives : cela sera bon pour votre santé mentale, même si cela ne booste pas forcément votre motivation. Participez aussi à des activités agréables et positives en-dehors du travail. Qu’il s’agisse de sortir avec des amis ou d’avoir un hobby, cela vous donnera un certain équilibre et rendra les choses plus supportables.

6. Planifiez votre sortie
Même si vous ne pouvez pas partir tout de suite, prévoir votre sortie peut vous remonter le moral. Rafraîchissez votre CV et votre profil LinkedIn, commencez à réseauter et à contacter des cabinets de recrutement. Une opportunité se présentera peut-être. Même simplement rêver à votre échappatoire peut aider. Si le rêve n’est pas réaliste, il peut vous permettre d’espérer et vous permettre d’envisager d’autres possibilités.
Vous pouvez aussi monter une entreprise sans quitter votre emploi, pendant votre temps libre. Il peut s’agir d’un site de vente en ligne, d’intégrer une franchise, de proposer des cours ou des services de traduction, ou encore d’une activité artistique ou artisane. Peut-être pouvez-vous conserver cette activité en parallèle de votre poste jusqu’à ce que le “métier-passion” vous rapporte assez pour vous permettre de démissionner.
Si vous détestez votre job, vous pouvez facilement vous sentir piégé. Mais plus vous voyez et créez d’opportunités, plus vous serez positif et motivé.

Ces articles pourraient vous intéresser :
Et si l’amitié au travail était une source de bien-être ?
Bore-out : comment éviter l’ennui au travail ?
Que faire si vous êtes plus qualifié que votre supérieur ?