Icon hamburger

Vous vous plantez en entretien ? Comment vous rattraper…

Vous vous plantez en entretien ? Comment vous rattraper...

Il peut y avoir de nombreuses raisons pour qu’un entretien de recrutement se passe mal. Vous pouvez renverser votre café sur le recruteur, donner une mauvaise réponse ou carrément sécher. Mais ne laissez pas une unique erreur gâcher tout l’entretien – gérez bien la situation, et votre capacité à rester calme pourrait jouer en votre faveur !

1. Reconnaissez l’erreur

Pour vous remettre d’un faux pas, mieux vaut reconnaître l’erreur. Ne l’ignorez pas en espérant que le recruteur ne l’ait pas remarquée. Il l’a remarquée. Si vous bafouillez ou que vous dites ce qu’il ne faut pas, mieux vaut l’admettre directement. Par exemple, vous pouvez dire « Ce n’est pas comme ça que je voulais le dire, laissez-moi réessayer. » Si vous l’ignorez, il se demandera si vous vous rendez compte de ce que vous venez de dire et si vous commettez souvent ce genre de gaffes.

2. Vous avez un trou de mémoire

Si vous avez anticipé les questions probables et prévu les réponses, il y a peu de risques pour que vous ayez un trou de mémoire le moment venu. Mais si votre nervosité en provoque un, il existe des façons de redresser la situation. Buvez une gorgée d’eau pour vous donner le temps de rassembler vos idées. Si cela n’aide pas, il suffit généralement de reformuler la question et d’en choisir une partie à laquelle vous pouvez répondre. N’ayez pas recours au classique « Vous pouvez répéter la question ? »
Vous penserez peut-être à une meilleure réponse plus tard dans l’entretien, mais choisissez le bon moment. Si vous pensez déjà répondre à toutes les exigences et avoir assuré sur le reste du rendez-vous, zappez-la. Si, en revanche, il s’agit d’une information capitale qui pourrait faire pencher la balance de votre côté, attendez la fin de l’entretien, puis dites que vous aimeriez préciser quelque chose et revenez à la question concernée.

3. Vous n’avez pas d’exemple à l’esprit

Les questions qui commencent par « parlez-moi d’une situation où… » ne devraient pas poser de problème si vous vous êtes bien préparé. Mais si on vous demande quelque chose d’inattendu, gagnez du temps. Vous pouvez par exemple dire « je voudrais faire correspondre mon expérience au poste le mieux possible, pourriez-vous m’expliquer plus en détail en quoi consistent les missions ? » Si vous ne trouvez pas d’exemple dans votre vie professionnelle, pensez à quelque chose tiré de votre vie privée. Et si vous n’avez toujours rien, avouez-le au lieu de vous lancer dans une mauvaise improvisation.

4. Votre réponse est faible

Si c’est le cas, essayez de remédier à la situation dès que possible. Si vous n’avez pas mieux, oubliez et passez à autre chose. Vous reprocher de mauvaises réponses au cours de l’entretien vous fait perdre votre concentration. Les pilotes de F1 ne pensent pas au virage qu’ils viennent de passer : ils se concentrent sur le bout de circuit à venir. Concentrez-vous sur la question en cours, pas sur la précédente.

5. Vous dites quelque chose de négatif sur votre propre compte

Si vous dites quelque chose qui ne vous montre pas sous votre meilleur jour, interrompez-vous et reconcentrez-vous. Vous ne pourrez pas revenir en arrière sans creuser davantage votre tombe, alors choisissez plutôt d’être aussi positif que possible sur le reste de la conversation et de ne pas commettre l’erreur de critiquer des patrons, des collègues, ou votre propre performance à l’avenir.

6. On vous surprend en plein mensonge

Un bon recruteur aura étudié votre CV avant le début du rendez-vous et vous posera des questions pour comprendre les incohérences. S’il est clair qu’il a repéré un mensonge ou une exagération dans votre CV, n’empirez pas la situation en vous enfonçant. Avec un peu de chance, une date erronée ou un intitulé de poste imprécis pourront passer pour une erreur de bonne foi. Mentir et rougir est une mauvaise idée.

7. Tirez-en des leçons

Enfin, apprenez de vos erreurs et essayez de voir le bon côté des choses. D’une certaine façon, rester calme quand les choses se passent mal en entretien est un bon test de caractère. Si vous vous écroulez parce que vous avez renversé de l’eau sur votre pantalon, cela donnera une mauvaise impression. Si, en revanche, vous parvenez à garder votre calme, cela peut-être impressionnant. Ne vous en voulez pas trop. Nous sommes tous humains et nous commettons des erreurs. Si vous pouvez en apprendre quelque chose, tant mieux, sinon, passez à autre chose – il y aura d’autres opportunités.

Ces articles pourraient vous intéresser :
Mentir sur son CV, quels sont les risques ?
Une question sans réponse en entretien ? Que faire ?
Comment décrocher un job grâce à un événement emploi ?
Les arguments qui font mouche en entretien