Icon hamburger

Qu’est-ce que le « personal branding » ou marque personnelle – Et comment construire la vôtre ?

Qu'est-ce que le « personal branding » ou  marque personnelle – Et comment construire la vôtre ?

Félicitations ! Vous venez de décrocher votre diplôme et vous êtes prêt à vous lancer sur le marché du travail. Mais avant tout, il vous faudra plus qu’un CV et une lettre de motivation pour vous vendre et montrer vos compétences aux employeurs potentiels. Vous devez développer votre marque personnelle.
Vous vous demandez ce que cela veut dire ?

D’après un article de Forbes, « votre marque personnelle doit représenter la valeur que vous pouvez apporter de manière consistante à ceux que vous servez. Cela ne veut pas dire faire votre autopromotion, cela veut dire que vous devriez montrer vos réussites et vos réalisations pour faire connaître votre marque. Pour gérer votre marque personnelle, vous devez être à la fois un modèle, un mentor, et la voix sur laquelle les autres peuvent compter. »

Quelle importance pour vous ?

D’après l’étude CareerBuilder 2015 sur le recrutement sur les réseaux sociaux, le nombre d’employeurs se tournant vers le web pour faire des recherches sur les candidats augmente régulièrement depuis quelques années : il est passé de 39 % des employeurs en 2013 à 43 % en 2014, puis 52 % en 2015. Cela signifie que les employeurs potentiels ont déjà des informations sur vous à portée de main. A vous de faire en sorte de faire bonne impression lorsqu’ils font des recherches sur vous.

C’est pourquoi vous avez besoin de ces quelques conseils simples et pratiques pour vous aider à construire et entretenir votre marque personnelle.

1. Identifiez et définissez votre marque.
Vous pensez peut-être devoir créer votre marque personnelle à partir de rien, mais la vérité, c’est que vous en avez déjà une, qui se balade dans le cyberespace. Faites une recherche Google ou créez des alertes sur votre nom et étudiez les résultats – il y a peut-être des publications, des images, ou autre, des éléments qui sont devenus publics sans votre connaissance. Si vous n’avez pas un contrôle total sur ce qui existe, vous pouvez adapter vos paramètres de confidentialité et prendre en main ce que vous publiez volontairement à l’intention des employeurs.

2. Assurez-vous que votre marque reste authentique.

Quelle que soit votre marque personnelle, assurez-vous qu’elle reflète vraiment qui vous êtes. C’est votre chance de montrer votre personnalité et vos compétences et de donner le ton sur votre façon de vous présenter. Et même si vous voulez rester professionnel, n’ayez pas peur de faire entendre votre propre voix et d’exposer votre personnalité au lieu de vous faire passer pour un robot.

3. Faites preuve de constance.

S’il peut y avoir de petites différences entre votre blog, vos tweets et vos posts LinkedIn, le ton et les informations devraient être constants.

4. Créez des canaux de communication.

Qu’il s’agisse d’un blog, d’un site ou des divers réseaux sociaux, étudiez les différentes façons dont vous pouvez communiquer avec votre public et créez une empreinte digitale positive qui complétera votre portfolio. Si vous faites partie de ces gens qui pensent « mais ma vie est si banale, qu’est-ce que je vais bien pouvoir raconter ? », envisagez de reprendre et de partager du contenu avant de vous décider à créer du contenu original. Par exemple, si vous êtes sur le point de chercher un poste dans le marketing, commencez à suivre divers experts et entreprises spécialisés sur le sujet sur les réseaux sociaux et partagez leurs articles avec une note de ce type : « j’ai trouvé un blog intéressant sur le marketing. Je pense qu’il est particulièrement utile pour aider dans la gestion de votre stratégie BtoB, jetez-y un coup d’œil. »

5. Réfléchissez avant de publier, tweeter, retweeter, partager,télécharger.

Parfois, on ne pense pas aux ramifications des informations qu’on partage. Par exemple, si vous avez passé une mauvaise journée en stage ou reçu une mauvaise note à l’un de vos contrôles, vous défouler sur les réseaux sociaux peut être tentant. Mais si cela peut vous remonter le moral à court terme, n’oubliez pas que cela pourrait revenir vous hanter n’importe quand. Une bonne règle serait de vous demander : « cela reflète-t-il ce que je suis, et est-ce que cela me dérange que des employeurs potentiels le voient ? » Si vous doutez, mieux vaut vous défouler en personne ou par texto.