7 remarques qui agacent les candidats

7 remarques qui agacent les candidats

Si vous avez un ami, une connaissance ou un compagnon/compagne qui se trouve actuellement à la recherche d’un emploi, évitez ces 7 questions et remarques qu’ils n’en peuvent plus d’entendre.

Tout le monde a été candidat à un moment ou un autre. Mais si vous avez la chance d’être en poste, vous avez peut-être oublié ce que c’est que de chercher – ainsi que la frustration qui en découle. Voici un rappel des remarques que les candidats ne supportent plus.

1. Des nouvelles ? 

Dans une recherche d’emploi, il y a forcément des moments de calme plat. S’entendre demander en permanence s’ils ont des nouvelles, des pistes, ou des entretiens peut être très agaçant. Si le chercheur d’emploi dans votre entourage se retrouve face à un mur, ne rien avoir de nouveau à annoncer peut être stressant et embarrassant. Ou il pourrait ressentir le besoin de trouver une excuse pour expliquer qu’il n’avance pas. Demander des nouvelles de temps en temps, pas de problème, mais n’en faites pas trop.

2. Tu n’as encore rien trouvé ?

C’est dans la même veine que la question précédente – mais en pire. Il n’y a pas de délai “normal” pour décrocher un contrat. Certains ont de la chance et trouvent aussitôt, alors que d’autres cherchent pendant des mois, voire des années. Et vous ne connaissez pas toujours les circonstances. Poser cette question est un manque de tact.

3. Ça doit être super d’avoir tellement de temps libre !

C’est un peu comme de dire à une femme en congé maternité qu’elle est en vacances. La recherche d’emploi est un travail à plein temps. Même si le candidat ne se rend pas au bureau chaque jour, il travaille dur. Et généralement, le temps “libre” dont il dispose n’est pas si agréable, car sa recherche d’emploi et l’attente d’un salaire sont stressants et inquiétants.

4. Tu es sûr d’être qualifié pour ce poste ? 

Si quelqu’un cherche depuis un moment, sa confiance en soi est peut-être déjà ébranlée. Alors si une opportunité l’intéresse, ne la lui gâchez pas. Certes, disposer de la formation et des compétences demandées pour un poste est évidemment un avantage, mais il existe des compétences transférables, et des qualités. Alors s’il ne correspond pas à 100 % en théorie, cela ne veut pas dire qu’il sera incapable de convaincre l’employeur dans les faits.

5. Tu n’as pas de contact qui pourrait te trouver un job ?

Il est vrai qu’avoir des connections facilite les choses, mais ce n’est pas le cas de tout le monde. Et même si quelqu’un a un contact dans une entreprise ou un secteur, ce n’est pas la garantie d’y décrocher un poste ou de ne pas avoir à passer d’abord par les longues et laborieuses étapes de la recherche.

6. Tu devrais essayer [un poste qui n’a rien à voir]

Oui, il y a beaucoup de postes dans la santé en ce moment, mais votre sœur à l’âme créative n’a sans doute pas envie de retourner sur les bancs de l’école pour devenir infirmière. Alors arrêtez d’essayer de la forcer à prendre un poste qui ne la passionne pas, même si celui qui l’intéresse n’est ni très rémunérateur ni recruteur.

7. Je suis sûr que tu finiras par trouver

C’est ce que vous dites lorsque vous ne savez pas quoi dire d’autre. Et vous avez de bonnes intentions, mais cela sonne souvent condescendant (tout comme “tiens le coup” ou “ça arrivera quand ça arrivera”).

Au final, ce que vous pouvez faire de mieux est d’être là pour votre ami, compagnon/compagne ou contact : l’écouter lorsqu’il a besoin de se défouler, relire son CV, l’aider à se préparer pour les entretiens, et le soutenir lorsqu’il vous le demande.

Ces articles pourraient vous intéresser :

Mentir sur son CV : quels sont les risques ?

Stress au travail : les Français au bord de l’épuisement ?

Les salariés français ont la bougeotte