Icon hamburger

4 gestes qui tuent en entretien !

slasherEn entretien, on ne pense souvent qu’à la prestation orale. Il y a pourtant des gestes qui en disent long sur vous…

Une poignée de main loupée
La poignée de main est généralement le premier geste pour saluer votre interlocuteur. Elle est donc primordiale ! Une poignée de main réussie se fait à la bonne distance (environ un mètre), ferme mais pas trop, histoire de ne pas broyer la paluche de votre interlocuteur. Dans le même esprit, évitez la poignée de main fuyante, celle qui hésite ou qui glisse ! Si une poignée de main réussie montre votre dynamisme et une dose équilibrée de confiance en vous, ratée, elle peut évoquer une timidité ou un manque d’affirmation de soi.
Derniers détails : pensez à avoir les mains propres et sèches et à regarder votre interlocuteur dans les yeux !

Les gestes d’auto-contact
Se gratter la tête ou le menton, se tenir le nez, frotter son pantalon… autant de petits gestes à limiter en entretien. En effet, si ces mimiques sont là surtout pour rassurer, elles s’avèrent négatives aux yeux d’un recruteur. Là encore, c’est le manque de confiance en soi, la gêne qui sont pointées. S’il est naturel d’être stressé lors d’un entretien, il faut essayer de le montrer le moins possible, et de se détendre… Pire, ces gestes parasites peuvent exprimer des contradictions par rapport à vos propos ! Et faire douter votre interlocuteur sur la confiance qu’il pourrait avoir en vous.

Les jeux de regard hagards…
D’après les recruteurs, la position du regard est l’un des éléments les plus importants lors d’un entretien. Attention donc aux jeux de regards ! Par exemple, si vos yeux se tournent vers la droite (qui représente le futur) alors que vous évoquez des expériences du passé, il y a incohérence…
La solution ? Ne pas hésiter à regarder votre interlocuteur dans les yeux, mais le plus naturellement possible, pour éviter de ressembler à un poisson…
S’il s’agit d’un entretien collectif, essayez de regarder vos interlocuteurs les uns après les autres, dans un léger balayement. Vous éviterez ainsi de faire des jaloux !

Les gestes vecteurs de stress  
Je tapote un support avec mes doigts ou avec mes pieds, je joue avec mon stylo, je fais des rictus avec ma bouche, je balance ma jambe dans tous les sens… Vous vous reconnaissez ? 
Cela vous détend peut-être, mais ces tics pouvant paraître anodins risquent de perturber votre interlocuteur, voire de l’agacer sérieusement !
Pour rendre l’atmosphère plus agréable, utilisez plutôt votre stylo pour écrire quelques informations délivrées par votre futur patron et essayez de rester concentré.
La position que vous adoptez sur votre siège est également révélatrice. Trop enfoncé, vous pourriez sembler trop à l’aise, presque désinvolte ; trop en avant, on pourrait penser que vous n’avez qu’une idée en tête : prendre vos jambes à votre cou le plus vite possible ! Deux options à éviter donc… Pour ce faire, tenez-vous droit sans vous crisper, les deux pieds au sol. Vous gagnerez en stabilité… Dernière chose, abstenez-vous de vous retourner avant de refermer la porte !

Et maintenant, découvrez quels sont les signes qui prouvent que votre entretien s’est bien passé !