Icon hamburger

L’élevage en quête de main d’œuvre

slasherSi certains agriculteurs connaissent des temps difficiles, le secteur de l’élevage recrute sans discontinuer depuis 10 ans. C’est ce que montrent les derniers chiffres publiés par la MSA (Mutualité Sociale Agricole) : entre 2004 et 2014, le nombre de salariés employés dans des élevages a augmenté de 50 %, pour atteindre environ 25 000 emplois, CDD et CDI confondus !

Un secteur qui emploie déjà beaucoup de monde puisque sur les 882 000 personnes de l’ensemble des filières agricoles, 450 000 travaillent directement sur des exploitations ayant une activité d’élevage. La région Ouest, connue pour ses activités d’élevage laitier et porcin, est particulièrement concernée.

Désormais, ce sont de véritables chefs d’entreprise qui pilotent des exploitations de plus en plus vastes et aux techniques de plus en plus sophistiquées, l’agriculture rejoignant ainsi les autres secteurs en termes d’organisation. Dans ce contexte, travailler 35 heures par semaine, prendre des vacances n’est plus exceptionnel. De même, les salaires commencent à décoller. Du coup, le secteur attire de plus en plus de bras, notamment des personnes en reconversion professionnelle. Les résultats de l’Association Nationale pour l’Emploi et la Formation d’Ille-et-Vilaine s’avèrent prometteurs : lors de la dernière session, après trois mois de formation, le pourcentage d’embauches immédiates en CDI dans les métiers de l’élevage a atteint les 85 %.