Les salariés français ont la bougeotte !

slasher26 % des salariés, soit environ 7 millions de personnes, ont connu une transition professionnelle dans les 12 derniers mois. Voici le résultat de la première étude réalisée par l’Observatoire des trajectoires professionnelles.

Les femmes et les jeunes de 18 à 35 ans sont les publics les plus touchés par cette mobilité choisie ou subie, et dans une moindre mesure les moins diplômés et les plus diplômés.  Plus précisément, cette étude analyse 6 trajectoires correspondant à 6 profils-types : le Mobile, une femme et/ou un jeune qui multiplient les contrats flexibles ; le Polymorphe, une femme qui cumule certaines situations de transition professionnelle ; le Re-Actif, majoritairement des femmes de 18 à 39 ans qui reviennent sur le marché du travail à la suite d’un congé parental, d’un arrêt maladie ou d’une période de chômage ; le Formé, qui a réussi à trouver son premier emploi grâce à un niveau de diplôme élevé (Bac +3 à Bac +8) ; le Pré-Retraité actif, un homme (dans 62 % des cas) prêt à prendre sa retraite dès 55 ans ; le Réorienté, un homme (à 72 %) ayant choisi de changer de métier sans passer par une formation.

Parmi les enjeux identifiés figurent le numérique, la difficulté d’allier vie professionnelle et vie privée et la formation.

Inauguré le 18 février 2016, l’Observatoire des trajectoires professionnelles est issu de l’association du LISPE (Laboratoire d’Innovation Sociale et de la Performance Economique) de l’école IGS-RH et du Lab’Ho, l’observatoire des hommes et des organisations du groupe Adecco. Son objectif ? Réaliser des études portant sur les évolutions du marché du travail. On attend la prochaine avec impatience !