Icon hamburger

Répondre aux questions difficiles – mais courantes – de l’entretien de recrutement

évolution pour les comptables

Si vous avez passé beaucoup d’entretiens de recrutement, vous avez sans doute remarqué que certaines questions reviennent presque à chaque fois. Pourtant, bien qu’elles soient courantes, nombreux sont les candidats à lutter pour trouver les bonnes réponses.

Si la plupart des questions d’entretien n’ont techniquement pas de “bonnes” réponses, il est clair que certaines réponses sont meilleures que d’autres. Voici quelques unes des questions les plus courantes sur lesquelles les candidats bloquent, ainsi que des conseils sur la meilleure façon d’y répondre.

Pouvez-vous me parler de vous ?
Vous avez peut-être entendu dire que les gens adorent parler d’eux-mêmes – c’est pourquoi il est bizarre de constater que cette question soit si difficile. La nature ouverte de la question vous met sous pression – et c’est bien le but.

« Cette question semble assez simple, mais si vous répondez en parlant de tous vos précédents postes et de votre chien, vous faîtes fausse route, d’après Val Matta, vice-présidente du développement chez CareerShift. Vous devez répondre à cette question par un court discours prouvant que vous collez au poste à pourvoir. »

« Vous devriez lier votre expérience au poste pour lequel vous êtes là, explique Cheryl E. Palmer, propriétaire du cabinet de coaching et de rédaction de CV Call to Career. Faites correspondre vos compétences aux exigences de l’entreprise afin de convaincre votre interlocuteur que vous êtes parfait pour le poste concerné. Evitez la tentation qui consiste à partager des informations personnelles qui pourraient être discriminatoires, telles que votre statut marital ou le nombre d’enfants que vous avez. »

Pourquoi voulez-vous quitter votre position actuelle ?
S’il est bien une question d’entretien qui ressemble à un piège, c’est celle-ci. N’oubliez pas que l’employer essaie d’en apprendre le plus possible sur vous, pas sur votre précédent employeur, ce qui signifie que votre façon de répondre est plus importante que la réponse en tant que telle.

« La semaine dernière, j’ai reçu une cliente qui disait aux recruteurs que cela faisait longtemps qu’elle était dans son entreprise et qu’elle avait envie de changement, raconte Roy Cohen, coach carrière et auteur du “Guide de Survie pour le Professionnel de Wall Street”. Si c’était le cas, pourquoi une autre entreprise s’intéresserait-elle à elle ? Cela donnait l’impression qu’elle s’ennuyait, que son expérience était périmée, qu’elle n’était pas motivée, ce que prouvait le fait qu’elle ait accepté de rester trop longtemps dans une situation médiocre. »

Au lieu de cela, Roy Cohen propose d’expliquer de façon réfléchie et bien raisonnée pourquoi vous avez envie de changement. « Elle aurait pu dire – si c’était bien le cas – qu’il y avait des changements dans le management et la direction. Peut-être y avait-il une série de licenciements et s’inquiétait-elle pour la stabilité de son poste et l’engagement de l’entreprise envers son travail. Ou peut-être qu’elle et sa famille cherchaient à déménager pour une question de qualité de vie », illustre Roy Cohen. L’idée étant de montrer qu’elle avait soigneusement réfléchi à cette décision importante.

Qu’est-ce qui vous attire dans cette entreprise ?
Les employeurs utilisent souvent des questions de ce type pour éliminer les candidats qui ne s’intéressent pas vraiment au poste à pourvoir ou à l’entreprise.

« Préparez-vous à cette question en surfant sur le site de l’entreprise, en cherchant des informations sur l’histoire de l’entreprise, son activité, ses valeurs, conseille Cheryl E. Palmer. Vous pouvez aussi chercher des communiqués de presse et des articles dans les journaux sur les nouvelles initiatives menées par l’organisation. »

Val Matta note que vous devez ensuite transformer ces recherches en une réponse significative. « Vous devez faire vos recherches et comprendre ce que fait l’entreprise, mais répondre à cette question, cela va plus loin que de simplement réciter les informations trouvées sur son site. Montrez au recruteur que non seulement, vous comprenez la mission de l’entreprise, mais que vous vous sentez concerné. Il vous faut montrer que ses buts et son approche vous passionnent. »

Quels sont vos principales forces et faiblesses ?
C’est sans doute la question d’entretien la plus clichée de toutes, pourtant de nombreux candidats doutent de trouver la bonne réponse. Votre meilleure chance est de rester honnête et d’appuyer votre réponse par un exemple.

« Il y a de grandes chances pour que le recruteur ne s’intéresse pas vraiment à votre faiblesse, pas autant qu’il s’intéresse à votre façon de la révéler et à la vision que vous avez de vos propres défauts, explique Angélique Pivoine, spécialiste RP au sein de 911 Restoration. Attention aux remarques qui révèlent trop de négativité ou de fierté. L’humilité est une preuve d’esprit d’équipe, et quelqu’un qui a l’esprit d’équipe est embauché. »

Pour Cheryl E. Palmer, « vous devriez être capable de citer deux ou trois forces et de partager une histoire les illustrant. Par exemple, une participante à l’un de mes ateliers m’a raconté qu’elle avait travaillé malgré une tempête de neige pour s’assurer que ses collègues soient payés à temps. C’était un exemple parfait pour montrer qu’elle était travailleuse et qu’on pouvait compter sur elle. »