Icon hamburger

Jeunes diplômés : 3 idées d’expériences pour votre CV

3 idées d'expériences pour votre CV

Développer la rubrique “expériences professionnelles” dans son CV est un casse-tête quand on est jeune diplômé. 3 idées à envisager.

Vos stages Les stages sont de plus en plus courants, même à l’université, et arrivent de plus en plus tôt dans les études. Pour les employeurs, ce sont de véritables expériences professionnelles, n’hésitez pas à les mentionner et surtout à détailler les missions les plus intéressantes. Bien sûr, évitez de parler des photocopies ! A l’inverse, restez objectif, valorisez les tâches que l’on vous a confiées mais n’inventez pas… Gare aux questions lors de l’entretien. Si vous en avez effectué plusieurs, commencez par celui qui se rapproche le plus du métier auquel vous postulez et par celui a duré le plus longtemps. Vos engagements associatifs Vous avez fait du bénévolat, même sur une courte période ? L’essentiel est que vous avez pu voir comment fonctionnait une association. Vous avez aussi forcément mobilisé une ou des compétences, à faire ressortir sous forme de mots-clés : gestion de projet, collecte de fonds, etc. A vous de le mettre en valeur ! Procédez comme pour un emploi ou un stage : date, nom de l’association, responsabilités, actions. Préciser le budget et les effectifs peut aussi intéresser le recruteur. Vos petits boulots C’est généralement un grand “fourre-tout” que l’on place dans la rubrique “compléments”. Pour éviter cet écueil, mentionnez uniquement vos expériences les plus significatives, toujours en cohérence avec vos objectifs et le type de poste visé. Par exemple, si vous avez gardé des enfants et que vous recherchez un poste dans le secteur médico-social, mettez en avant des éléments comme la pédagogie, le lien social, l’éveil, etc. Il s’agit ici de professionnaliser au maximum des expériences qui semblent banales au départ. Lors de l’entretien, vous pourrez ainsi développer le concept de compétences transversales avec plus de facilité.