4 signes que c’est dans la poche

L’entretien vient de se terminer. Vous remerciez et saluez le recruteur qui vient de vous recevoir puis rentrez chez vous. Vient l’heure des doutes : avez-vous fait bonne impression ? Voici quelques signes qui peuvent inciter à la confiance.


Entretien réussi1. Un au-revoir plein de promesse
Les derniers moments de l’entretien sont généralement les plus facilement déchiffrables. Si certains recruteurs, bien rodés à l’exercice, peuvent chercher à “bluffer” en se montrant le plus impénétrable possible, quelques signes peuvent être interprétés comme encourageants : une poignée de main ferme, un sourire chaleureux, ou encore un « à très bientôt » plutôt que le vague « nous reviendrons vers vous ». Si on vous indique tout de suite une date précise de réponse, c’est encore mieux.

2. Un contenu précis et concret
Interrogez-vous ensuite sur le contenu de l’entretien. Avez-vous eu le sentiment d’avoir dit tout ce que vous aviez à dire ? Le recruteur vous a-t-il laissé vous exprimer ? Moins il vous a interrompu et plus vous avez de chances d’avoir tapé dans le mille. Si la discussion s’est engagée sur le poste à pourvoir, avec des informations sur le quotidien des missions à remplir, voire même l’ambiance au sein du service concerné, c’est très positif. Cela signifie en effet que le recruteur est allé au-delà de la prospection avec vous et dans la projection vers du concret.

3. Des détails qui ne trompent pas
Pendant l’entretien, c’est une excellente nouvelle si votre interlocuteur s’intéresse à des détails concernant le contrat vacant. Quand seriez-vous disponible exactement ? La durée du préavis est-elle négociable ? Autre bon signe : si le recruteur s’engage de lui-même à aborder la question de la rémunération et des avantages en natures que procure le poste.

4. Un « feeling » qui a fonctionné
Enfin bien sûr, une conversation en tête à tête est une question d’intuition personnelle : avez-vous le sentiment que le courant est passé ? A vous de bien observer l’attitude du recruteur, de voir s’il paraît plutôt souriant et affable ou au contraire crispé et pressé d’en finir, levant les yeux au ciel ou semblant peu attentif à ce que vous lui dîtes. Bien sûr, plus vous avez eu un bon feeling avec un recruteur, plus vous avez de chances de lui avoir tapé dans l’œil.