Pourquoi se faire reconnaître travailleur handicapé

En vous adressant à la Maison départementale des personnes handicapées (MDPH), vous pouvez vous voir délivrer la reconnaissance de la qualité de travailleur handicapé. La démarche est simple et s’avère également très utile. Voici pourquoi.

Reconnaissance_handicapUn accompagnement et un suivi personnalisés
Si votre dossier est validé auprès de la MDPH, vous accéderez à la Reconnaissance en Qualité de Travailleur Handicapé (RQTH). Il s’agit d’un statut accordé pour une période définie et qui permet de se faire aider, notamment par l’Agefiph (Association de gestion du fonds pour l’insertion des personnes handicapées), Cap emploi, les Missions locales et divers organismes et associations spécialisés dans l’insertion et le maintien dans l’embauche des personnes handicapés. Ces dispositifs d’accompagnement sont gratuits et ont pour rôle de faire respecter la loi, notamment l’obligation des 6 % de travailleurs handicapés pour une structure d’au moins 20 salariés. Vous pouvez bénéficier d’un suivi personnalisé tout au long de votre carrière pour connaître vos droits de travailleur handicapé.

Des aides adaptés au handicap
Si le statut de travailleur handicapé peut parfois s’accompagner d’une perte d’estime et de confiance en soi, c’est aussi et surtout un moyen de bénéficier d’aides non négligeables sur le lieu de travail. Vous avez par exemple droit à un aménagement de votre poste en fonction de votre handicap, pour des conditions de travail améliorées : siège ergonomique, outils de communication pour les sourds et muets… Si nécessaire, vos horaires de travail peuvent être reconsidérés. Votre entreprise est aussi tenue d’adapter les lieux à votre handicap, par exemple pour faciliter l’accès des fauteuils roulants ou la mise en place de matériel informatique adapté à la malvoyance.

Une insertion professionnelle facilitée
Au-delà des considérations matérielles, la reconnaissance du handicap est aussi un moyen de changer le regard de vos collègues et de vos supérieurs. Vous jouez la carte de la sincérité et du courage, une décision qui ne peut qu’être appréciée et saluée. Et pour ce qui est de vos perspectives d’évolution de carrière, elles ne sont pas réduites par ce nouveau statut, bien au contraire : la RQTH offre en effet le droit de bénéficier d’un bilan de compétences et de se faire financer des formations professionnelles adaptées.