Ouf, les robots ne vont pas voler votre travail !

robot

Alors que deux économistes du MIT avaient estimé que nous pourrions bientôt être remplacés par des robots au travail, un de leurs homologues vient de démentir avec force cette affirmation, démonstration à l’appui.

David Autor est lui aussi économiste au prestigieux Massachussetts Insitute of Technology (MIT) et il n’a que très peu goûté la lecture de l’ouvrage à sensation Race against the Machine, paru aux Etats-Unis en 2011.
Les deux auteurs y prétendaient que les travailleurs étaient à l’aube de se faire remplacer par des robots, au point que le monde du travail ne serait bientôt plus qu’une affaire d’automates.

Au cours d’une conférence donnée en août et qui a fait grand bruit, David Autor a tenu à rassurer l’audience : non, nous n’allons pas nous faire piquer notre emploi par des machines. Pourquoi ? Car d’après lui, si les intelligences artificielles progressent effectivement dans le domaine des tâches répétitives, elles manquent encore de bon sens et celui-ci ne peut pas leur être inculqué.
En conséquence, les robots dépendront toujours de leurs tuteurs humains. « Les tâches les plus fastidieuses à automatiser sont celles qui exigent de la flexibilité, du jugement et du bon sens, des compétences que nous ne comprenons que de manière tacite », a-t-il encore expliqué.

En clair, les ingénieurs sont dans l’impossibilité d’apprendre à une machine des choses qu’ils ne peuvent pas exprimer eux-mêmes.
Résultat : tous les métiers mêlant le savoir-faire technique et l’adaptabilité humaine semblent protégés pour encore très longtemps.

Soyez rassurés !