Icon hamburger

Entretien d’embauche : 4 conseils pour briller face à un jury

Cloud
Si la plupart des entretiens se déroulent en tête à tête avec un seul recruteur, il peut parfois arriver d’avoir face à soi un véritable jury. Une situation déstabilisante a priori, mais qui peut se gérer en soignant le fond aussi bien que la forme. Voici comment.

Evitez l’effet de surprise
Arriver en entretien en s’imaginant seul avec un recruteur et se retrouver face à plusieurs paires d’yeux qui vous scrutent, c’est le meilleur moyen de se sentir déstabilisé et de perdre confiance. Mieux vaut donc être vigilant concernant les conditions de l’entretien, qui vous seront généralement notifiées au moment de votre convocation. Dans le cas de grandes entreprises, vous pouvez aussi vous renseigner via des témoignages sur des forums Internet.

Une posture soignée
S’il est important de soigner la forme lors de tout entretien, c’est particulièrement le cas face à un jury. Vos gestes et vos attitudes seront surveillés, ainsi que votre comportement général. Face à plusieurs recruteurs et managers, il arrive parfois que l’un d’entre eux soit spécifiquement assigné à cette tâche de vous observer. Mieux vaut donc éviter d’être avachi sur votre chaise, de battre nerveusement la mesure du genou ou de croiser les bras en donnant l’impression d’être sur la défensive.

Tout est dans le regard
Recruteurs et managers peuvent se relayer pour vous assaillir de questions en essayant de vous déstabiliser. Dans ce cas, le défi à relever consiste à rester dans le bon tempo et à répondre sans vous affoler. N’hésitez pas à prendre le temps de bien analyser chaque question avant d’y répondre. Au moment de prendre la parole, évitez les regards fuyants, l’idéal étant de vous adresser prioritairement à la personne qui vous a posé la question sans non plus trop la fixer pour ne pas exclure les autres auditeurs.

Gare aux éléments perturbateurs
Plus vous avez de personnes face à vous et plus vous avez de risques d’être déconcentré par telle ou telle chose : un recruteur qui pianote un smartphone, un autre qui semble passer son temps à griffonner sur un carnet, un autre qui lève les yeux au ciel chaque fois que vous prenez la parole… Que ce soit calculé ou non, ce sont autant d’éléments qui peuvent vous faire perdre vos moyens et vous faire « sortir » de l’entretien. Gardez bien l’essentiel : vous êtes là pour vendre votre candidature et apparaître sous un bon jour.