4 conseils pour un entretien Skype réussi

Gain de temps et de déplacement, possibilité de candidater des profils basés à l’étranger… Les atouts d’un entretien Skype ne manquent pas et les recruteurs ne se privent de pas d’utiliser cet outil. Si vous êtes auditionné de la sorte, voici quelques conseils à retenir pour éviter que le rendez-vous ne tourne court.

entretien skypeDu matériel de compétition !
Imaginez la scène : vous avez convenu d’un entretien à 14h et quelques minutes avant l’heure fatidique, votre connexion plante. Horreur ! S’il peut y avoir quelques petits aléas techniques avec Skype, il faut minimiser les risques en vous assurant que tout fonctionne : la connexion Internet, l’ordinateur, le logiciel, la webcam et le microphone.
Une mauvaise qualité de son ou d’image peut avoir un effet dévastateur sur la patience du recruteur. Il aura déjà de vous la première impression d’une personne peu professionnelle… La meilleure solution est de faire au préalable un test avec un proche.

Un cadre soigné
Au cours d’un entretien, le recruteur doit être parfaitement concentré sur vous et vos propos et ne pas être distrait par un élément perturbateur en arrière plan : du bruit provenant d’une fenêtre ouverte, un chat ou un chien qui va et vient, un fond trop coloré… Il faut que la webcam vous filme dans un environnement de travail sobre et silencieux, avec une bonne luminosité.

Une attitude professionnelle… de la tête aux pieds
En toute logique, la webcam doit vous cadrer au niveau de la tête et des épaules. Est-ce une raison pour ne soigner que la présentation du visage (coiffure, rasage, maquillage…) et négliger le reste ? Bien sûr que non ! Vous devez vous habiller comme pour un véritable entretien.
Imaginez l’effet désastreux si vous avez à vous lever en laissant apparaître un bas de pyjama ou des pantoufles… Le recruteur pourrait évidemment le prendre pour un manque de respect.

Tout le nécessaire à portée de main
Sur Skype, il n’y a rien de plus désagréable que d’avoir un interlocuteur qui bouge sans arrêt sa tête du cadre pour aller chercher un crayon à l’autre bout du bureau ou une feuille sur l’étagère derrière, laissant apparaître tantôt une épaule, tantôt un buste…
Mieux vaut donc prévoir tout le nécessaire à côté de l’ordinateur : un carnet, un crayon, votre CV, vos références… Vous minimiserez ainsi les risques de déplacement intempestif et le recruteur pourra rester concentré sur vos propos.