Icon hamburger

12,4% de la population active télétravaillent

La France, comparée aux pays scandinaves et anglo-saxons, est en retard en matière de télétravail. La cause : une réticence des managers. Pourtant, d’après une étude du cabinet Greenworking sur le sujet, remise vendredi dernier à Eric Besson, ministre chargé de l’Industrie, de l’Énergie et de l’Économie numérique, le télétravail permet un gain de productivité important.

Il a rarement moins de 30 ans. Logique, en général, le télétravailleur a au moins 8 ans d’expériences dans l’entreprise. Ce sont plutôt des hommes (63 % des télétravailleurs sont de sexe masculin). Tous les niveaux de salaires et d’études sont représentés. A l’inverse la fonction commerciale est plutôt surreprésentée (36 % des télétravailleurs). Et enfin pour terminer, un peu moins de la moitié d’entre eux (45 %) n’ont pas été sensibilisés au télétravail. Voici le portrait robot du télétravailleur français que dresse le cabinet Greenworking, spécialisé dans le développement des nouvelles organisations de travail, dans une étude*, remise vendredi dernier à Eric Besson, ministre chargé de l’Industrie, de l’Énergie et de l’Économie numérique.

Pour lire la suite de l’article, cliquez ici

A lire aussi :
Les causes de la montée du chômage selon les employeurs européens
Les stages influent ils sur l’insertion professionnelle?
Egalité professionnelle : un net décalage entre le discours et les actions
11% des patrons de TPE vont embaucher au 2eme trimestre

Source : www.emploi-pro.fr