Négocier au mieux son salaire

Pour se faire augmenter, il faut être en position de force face à son employeur. Avec des réussites concrètes à faire valoir. Sans oublier d’effectuer sa demande en dehors des négociations salariales rituelles.

« Une augmentation salariale ? Vous n’y pensez pas ». Il y a de forte chance que cette réponse fuse cette année au détour d’une négociation salariale. Car la situation économique est morose. Et la probabilité est faible pour que votre dirigeant vous propose de lui-même un coup de pouce salarial cette année. « Ce n’est pas un problème, estime Thierry Krief, président du cabinet de conseils Negoandco accompagnant les cadres lors de leurs embauches et leurs départs et auteur de « Négocier avec son employeur ». La position d’attente n’est, de toute façon, pas favorable au salarié. Pour avoir une chance d’aboutir, une augmentation salariale doit être demandé lorsque l’employé montre qu’il a travaillé plus. Il doit être en position de force et expliquer ses réussites et ses apports à l’entreprise. Il faudra alors faire une demande de rendez-vous et se présenter avec un argumentaire dument chiffré en appui ».

Pour lire la suite de l’article, cliquez ici

Lire aussi :

-          Comment intégrer un MBA

-          Seulement 6 % des salariés utilisent leur DIF

-          Résolution de 2012 : demander une augmentation

-          Les salariés connaissent le DIF mais peu l’utilisent

Source : emploi-pro.com