Icon hamburger

Comment utiliser les réseaux sociaux pour décrocher un emploi ?

72 % des internautes seraient inscrits sur au moins un réseau social dans le monde, dont la moitié sur Facebook. Destinés au départ à la sphère privée, les réseaux sociaux ont investi la sphère professionnelle. Voici comment les utiliser à bon escient…

Pour qui, pour quoi ?
Si 47 % des DRH avouent utiliser les réseaux sociaux pour recruter, c’est plutôt en outil de complément et pas pour tous les métiers. « Les réseaux sociaux sont devenus un passage obligé dans les métiers du tertiaire surtout : MARKETING, communication, professions COMMERCIALES, INGENIEURS, etc. », précise Jean-Michel Oullion, responsable de communication interne chez BNP Paribas et auteur de l’ouvrage “Trouver son job grâce à Internet”. Mais d’une manière générale, leurs avantages sont multiples : « les réseaux sociaux permettent de rester motivé, de profiter de contacts très actualisés, d’intégrer des groupes, de recevoir des conseils de salariés ou de recruteurs, de se mettre en vitrine », explique Jean-Michel Oullion. De s’informer également sur l’entreprise et sur les postes pour nourrir son CV et sa lettre de motivation. « Mais attention, tempère notre spécialiste : ils ne garantissent pas un emploi ! »

Bien choisir
En France, deux réseaux se taillent la part du lion dans le recrutement : Viadeo, d’origine française, et LinkedIn, d’origine américaine, pour des profils plus internationaux. Deux autres réseaux, non professionnels, retiennent également l’attention : Twitter, qui peut être intéressant pour mettre en avant son expertise, et Facebook, qui permet de donner des éléments sur sa personnalité et sa vie sociale. D’après Jean-Michel Oullion, « c’est également un bon moyen de trouver des offres d’emploi », via l’application « Work With Me », utilisée notamment par L’Oréal, Unilog ou Areva pour attirer les jeunes recrues. Mieux vaut être présent sur un ou deux réseaux et les actualiser régulièrement que de les collectionner sans intervenir.  

Gérer sa visibilité
Pour une meilleure efficacité, Jean-Michel Oullion conseille de « truffer le profil de mots-clés », les employeurs utilisant des moteurs de recherche pour recruter. Cependant, il met en garde contre les informations diffusées sur les réseaux : « les recruteurs y vont surtout pour chercher ce qui ne va pas plutôt que ce qui va, quand un profil semble trop parfait. Ainsi, tout ce que l’on dit peut se retourner contre vous. » D’où l’importance de protéger sa vie privée et de faire attention à ce que l’on publie…