Sciences Po aide à la reconversion des sportifs !

Elles sont boxeuses, championnes de triathlon ou de pentathlon moderne, ils sont tennisman, patineurs ou judokas… ils ont en commun d’avoir fait de leur passion leur métier, à des niveaux d’excellence, puisque certains d’entre eux sont champions du monde dans leur discipline.

 

Le 28 juin, 14 d’entre eux étaient à Sciences Po pour recevoir, non pas des honneurs sportifs, mais un certificat récompensant leur réussite au programme de reconversion des athlètes, Sciences Po – Fondation Jean-Luc Lagardère Executive Education.

 

C’est au cours d’une cérémonie émouvante, que ces 14 sportifs de haut niveau ont reçu des mains de Richard Descoings, ce certificat récompensant leur réussite et leur implication dans cette formation au cours de laquelle ils ont étudié des matières telles que l’économie, les relations internationales, la littérature, la philosophie, l’Histoire…

 

Autre intervention remarquée, celle de Stéphanie Cohen-Aloro, ancienne joueuse de tennis professionnelle, qui raconte avoir mis fin à sa carrière en février dernier. « C’est une décision qui n’est pas facile à prendre, mais je pense sincèrement que grâce à cette formation, je l’ai prise plus paisiblement.

Aujourd’hui j’ai l’envie de croire que je peux m’ouvrir à d’autres horizons. ». Stéphanie souhaite aujourd’hui évoluer dans le dans le domaine de la communication, l’événementiel et le sponsoring. Elle est actuellement consultante pour Eurosport et directrice du tournoi de tennis de Nantes.

Très émue, Aya Cissoko, ancienne championne du monde de boxe, remercie les professeurs et les tuteurs et raconte son « plaisir […] d’étudier sous votre égide, […] dans ce cadre et ces conditions, quelle belle aventure humaine ! »

 

Contrainte d’arrêter la compétition en 2006 en raison d’une blessure, Aya rencontre Renaud Leblond, à l’époque directeur de la fondation Lagardère, qui lui propose de postuler au programme de Sciences Po. Aujourd’hui Aya travaille pour la société de production Elephant & Cie et a amorcé sa reconversion dans le monde du journalisme.

 

Soigneusement sélectionnés en fonction de leur motivation, de leur aptitude à apprendre et de leur volonté de préparer une reconversion choisie et non plus subie, ces jeunes femmes et jeunes hommes ont aujourd’hui quelques clés en main pour aborder une seconde phase dans leur carrière, et anticiper « l’après compétition ».

 

Telle était l’ambition de ce programme, monté conjointement en 2007 par Arnaud Lagardère et Richard Descoings sous l’égide de la Direction de la Formation continue de Sciences Po. Des entreprises partenaires sont venues grossir les rangs des partenaires en soutenant ce projet : BNP Paribas, Clifford Chance.

 

Combiner leurs emplois du temps sportifs avec cette phase d’apprentissage, de retour sur les bancs de l’école que certains avaient quittés rapidement dès le secondaire, n’a pas été aisé. Ce programme sur mesure s’adapte aux contraintes de leurs agendas de sportifs de haut niveau. Il est unique et combine apports académiques, méthodologiques avec le suivi par un tuteur dédié chargé de les accompagner et de les motiver dans leur parcours.

 

Aujourd’hui ce programme compte donc 14 certifiés, et l’ambition de Sciences Po et de ses partenaires est de développer et pérenniser cette formation.