Icon hamburger

Consultant en Business Intelligence

La business intelligence, ou encore l’informatique décisionnelle, propose aux décideurs de l’entreprise un outil d’aide à la décision et offre une vue d’ensemble de l’activité. Le reporting, principale application de l’informatique décisionnelle, permet de sélectionner les données, de les trier, d’effectuer des opérations et de présenter les résultats sous forme graphique. Le consultant en business intelligence a pour mission de mettre en place de telles solutions dans les grandes entreprises et, depuis peu, dans les PME d’au moins 50 employés qui réalisent un chiffre d’affaires supérieur à 7,5 M€. Les fournisseurs sont les sociétés de services en ingénierie informatique (SSII), les éditeurs spécialisés et, de plus en plus, les éditeurs de progiciels de gestion intégrés (PGI) qui peuvent ainsi étendre leur offre.

Principales missions

  • Analyser les besoins fonctionnels.
  • Localiser les données de production.
  • Déterminer les spécifications techniques.
  • Définir l’architecture.
  • Modéliser les datawarehouse (entrepôts de données) et les datamarts (magasins de données) dédiés à une fonction particulière dans l’entreprise.
  • Accompagner le client dans la réalisation du projet.


Formation

  • Ingénieur généraliste ou en informatique

  • Les établissements ont tardé à proposer des spécialités sur le décisionnel, pensant qu’il s’agissait d’une mode. Certains commencent à proposer un enseignement :

– Mastère Management de projets décisionnels (ESC Grenoble)
– Master Informatique décisionnelle (Université Dauphine)


Compétences professionnelles

Le consultant en business intelligence doit posséder une double compétence, technique et fonctionnelle.

  • Connaître les outils de base de données de Microsoft (SQL Server, Reporting Services, Analysis Services)
  • Maîtriser certains autres outils décisionnels (Business Objects, Cognos, Hypérion, SAS)
  • Avoir des connaissances pointues sur les systèmes de gestion de base de données (SGDB)


Profil

  • Rigueur
  • Esprit de synthèse
  • Capacités d’analyse
  • Autonomie
  • Maîtrise de l’anglais

Salaire

Le salaire varie selon les compétences techniques, la localisation géographique et en fonction des facultés du consultant en business intelligence à réaliser des missions avant-vente.
Le salaire d’un débutant sera compris entre 30 et 35 k€ et pourra monter jusqu’à 45, voire 60 k€ pour un consultant confirmé. La rémunération moyenne est de 44 k€.

Évolution professionnelle

Fort de son expertise sur les outils de reporting, le consultant en business intelligence peut évoluer vers des fonctions de formation ou vers l’encadrement en devenant chef de projet.

La parole aux professionnels :
Sébastien Buton, consultant en business intelligence chez Génicorp

Quels sont les aspects de votre métier qui vous plaisent le plus ?

C’est une profession à la fois technique et orientée vers le service. Du côté technique, j’aime organiser les données. J’apprécie également de les rendre cohérentes, de leur donner du sens en fonction d’une cible bien particulière, telle que le marketing ou la comptabilité. Et puis, j’aime beaucoup ce lien avec les utilisateurs. Il faut être à l’écoute, ne pas se mettre en avant afin de bien cerner leurs besoins et leurs attentes. C’est un vrai métier de service !

Quelles sont les qualités nécessaires pour devenir consultant en business intelligence ?

En tant que consultant, on est amené à travailler sur différents secteurs, métiers ou fonctionnalités, il faut donc savoir preuve d’une grande adaptabilité. Posséder un relationnel très fort est également capital. L’informatique décisionnelle est souvent une composante extérieure qu’il faut intégrer à l’entreprise. On doit parfois faire face à des conflits internes, où des personnes pas toujours prêtes au changement. Enfin, il m’apparaît essentiel de faire preuve de curiosité et d’ouverture. Ce métier est en perpétuelle évolution, il faut donc être attentif à toutes les nouveautés.

Ce métier est-il accessible aux jeunes diplômés ?

Il faut avoir une bonne connaissance du fonctionnement de l’entreprise avant de devenir consultant en business intelligence. Après, tout dépend des études et de la personne. Avec un bac +5 par exemple, une expérience de deux années en tant qu’informaticien ou contrôleur de gestion peut être une bonne passerelle. Ce métier est en demande actuellement. Avec une expérience dans la banque ou l’industrie, il est assez facile de trouver des missions.

Accéder à la page thématique “L’informatique décisionnelle”