Skip to Content
Version facile à imprimer

Télétravail : les arguments pour convaincre votre nouveau patron

Careerbuilder.fr

Nouvel emploi, nouveaux modes de travail ? Idéalement, vous souhaiteriez qu'une partie de votre temps de travail soit effectuée depuis votre domicile selon la pratique du télétravail, qui se généralise de plus en plus. Reste à convaincre votre nouvel employeur... Voici comment.


Télétravail
Des coûts en moins, de la productivité en plus
Vous allez devoir avancer des arguments non pas en faveur de votre confort de travail mais en pensant d'abord et avant tout à votre entreprise. Mettez-vous à la place de votre patron : qu'a-t-il à gagner à vous laisser effectuer une partie de votre temps de travail chez vous ? Premier élément de réponse : un gain de productivité, tant de nombreuses études ont montré qu'on travaillait plus efficacement en travaillant seul, loin des distractions d'un bureau ou, pire, d'un open space. Second élément de réponse : votre absence ponctuelle permettra de faire des économies sur les frais de déplacement et permettra de menus gains pour l'entreprise, par exemple sur les notes d'électricité ou de climatisation de votre bureau...

Un cadre de travail studieux et adapté
Si votre nouvel employeur peine à être convaincu, c'est peut-être aussi parce qu'il a peur que, ne vous ayant pas sous les yeux, vous allez pouvoir vous la couler douce ! Pour le contrer sur ce point, il faut lui démontrer que vous avez aménagé chez vous un vrai espace de travail, séparé de la sphère privée et équipé pour les missions du quotidien : prises de rendez-vous, visioconférences... Autre astuce pour lui prouver que ce télétravail n'a pas pour but de vous offrir un week-end prolongé : évitez de demander cet aménagement pour les journées du lundi ou du vendredi.

Du temporaire pour voir venir
Votre patron peine toujours à accepter votre requête ? C'est le moment de négocier un « deal » : dites-lui plutôt qu'il s'agit seulement d'une période d'essai en télétravail de deux mois par exemple, et proposez-lui de vous évaluer à l'issue de cette période. Il devrait ainsi se montrer plus rassuré en gardant le contrôle. Dans la majeure partie des cas, les employeurs sont seulement déstabilisés par de nouvelles habitudes de travail qui viennent bousculer le quotidien de leur entreprise. Si vous réussissez durant cette période d'essai à faire du bon travail, il n'y pas de raison pour qu'il ne se laisse pas convaincre définitivement !


Dernière mise à jour: 08/12/2014 - 11:17 AM